Avoir le courage d’honorer sa vérité

À quand remonte la dernière fois que tu as eu à faire face à un dilemme?

J’arrête ou je continue?  Stop? Ou, encore? Comme disait si bien Plastique Bertrand dans sa chanson du même titre popularisée dans les années ’80!

Ça vient tout juste de m’arriver…  Après quelques semaines de tergiversions, j’en suis venue à l’évidence que je devais crever cet abcès que j’avais laisser grossir. C’est d’ailleurs ce qui m’a donné l’idée d’écrire ce texte, car je sais que c’est monnaie courante pour plusieurs de vivre ce genre de défi, au quotidien.

Les dilemmes sont partout! Que ce soit simplement dans ton hésitation à manger des pâtes ou du pâté chinois, pour le souper. Demeurer dans un emploi par peur de manquer d’argent ou te lancer en affaires pour vivre librement de ta passion. Ça pourrait être aussi de ne plus savoir quoi faire entre poursuivre ou laisser aller une amitié de longue date, parce ta vision de la vie et celle de ton amie ont évoluées avec le temps et ne se rejoignent plus.

Prendre le temps de t’arrêter dans ces moment là et de te questionner pour mieux comprendre d’où viennent tes blocages est une nécessité. Cela permet de rétablir ton alignement Corps-Âme-Esprit et ainsi laisser émerger les évidences de ta vérité.Écouter avant tout ce qui se passe en toi est la première chose à faire pour rétablir cette alignement. Les émotions sont porteuses de messages… concernant tes besoins non assouvis. Pour alors faire des choix et prendre des décisions éclairées, il est primordial d’apprendre à les décoder. Lorsque tu ressens de la joie et du plaisir, c’est un indicateur que tes besoins sont comblés. À l’inverse, lorsque tu vis de la colère, de la tristesse ou de la honte, par exemple, c’est que tu ne combles pas certains de tes besoins.

Dans le cas d’un dilemme, prendre conscience de tes émotions est la première étape pour t’aider à dissiper le doute et retrouver la clarté.  Entre autres, en reconnaissant la souffrance de ton âme qui se manifeste à travers la présence de l’ego qui résiste et aussi en apprenant à ressentir à quel endroit et de quelle façon tes émotions se manifestent physiquement dans ton corps.Ensuite, vient la reconnaissance de tes besoins, que ce soient ceux de ton Corps, pour remplir sa mission de véhicule de l’Âme, comme le fait de pouvoir respirer ou manger;  ceux de ton Âme qui s’apaise et se souvient en comblant ses besoin de sécurité, de reconnaissance, d’amour, d’épanouissement, d’intégrité; ceux de ton Esprit qui reconnecte à sa souveraineté et son pouvoir infini de manifestation en répondant à son besoin d’expérimenter et de s’unifier.

Lorsqu’alignée, cette trilogie te permettra d’évoluer sereinement non plus avec un regard de souffrance, mais bien avec un regard d’émerveillement et de joie infinie.Les dilemmes sont la plupart du temps le fruit de la peur et du désalignement de la trilogie Corps-Âme-Esprit. Ton mental s’active et cherche des raisons de te maintenir artificiellement dans le bonheur en te rappelant les bénéfices que tu retires à entretenir de faux plaisirs, derrière lesquels se cachent souvent du refoulement et de l’insatisfaction.

Ce que l’on appelle les bénéfices secondaires, sont ni plus ni moins tes intérêts indirects et inconscients liés à une situation que tu perçois comme un problème. Ainsi, quand vient le temps pour toi de renoncer à quelque chose ou à quelqu’un, ton mental souhaite de protéger des possibles dangers du changement.

En voici quelques exemples:

  • Éviter de quitter un emploi pour maintenir la stabilité financière et continuer à voyager (bénéfice secondaire)
  • Éviter de quitter un conjoint pour ne pas perdre le confort de vivre dans une grande maison avec piscine creusée (bénéfice secondaire)
  • Éviter de mettre fin à une relation d’amitié pour continuer à faire des sorties avec la gang (bénéfice secondaire)
  • Éviter de dire non à un souper familial pour ne pas perdre la gardienne de ses enfants (bénéfice secondaire)

Pour mettre fin au cercle vicieux, le plus beau cadeau que tu puisses te faire est de t’accueillir tel quel et d’accueillir ta réalité telle quelle, et d’oser dire les choses telles qu’elles le sont, peut importe ce qui en découle.

Décidément, éviter de t’emprisonner dans un dilemme qui éteint ta lumière, c’est choisir de mettre de la conscience dans ce que tu vis en étant capable de renoncer à tes croyances qui te limitent, pour voir les évidences tout naturellement et honorer ta vérité telle qu’elle l’est pour toi.

Une vérité qui vibre à haute fréquence et qui saura attirer à toi les bonnes personnes et les bons événements qui t’aideront inévitablement à évoluer en conscience et de façon alignée vers la prochaine étape d’une vie épanouissante, vibrante et remplie de sens!

Et toi, à quel moment auras-tu le courage d’honorer ta vérité, telle qu’elle l’est pour toi? 

Marie-Ève xx 🙂Il se peut que le désir d’honorer ta vérité et d’être courageuse soit là, mais tu sens qu’il y a quelque chose encore qui bloque et tu n’arrives pas à mettre des mots là-dessus? C’est un phénomène tout à fait normal! L’inconscient peut être un verrou puissant lorsque l’on ne sait pas… Si c’est ton cas, ma Séance Révélation serait tout désignée pour toi. Pour les détails »»» c’est par ICI

Enfin, il me reste encore quelques places privilégiées pour un accompagnement personnalisé au courant de l’été. Je t’invite à me contacter dès maintenant pour que l’on en discute ensemble via un Appel Connexion »»» CLIQUE ICI

Au plaisir de se parler!

Laissez un commentaire





Copyright 2016-2019 Marie-Ève Martel. Tous droits réservés. |  Politique de confidentialité