Je sais qu’actuellement plusieurs femmes sont insatisfaites et malheureuses dans leur emploi et qu’elles n’osent pas vraiment se l’avouer. D’autres éprouvent tout simplement un énorme sentiment d’impuissance face aux choix qu’elles ont à faire, parce qu’elles se retrouvent devant un grand mur qui les empêche avancer…

Ce qui est peut-être ton cas également.

LA PLUS GRANDE ERREUR

Et sais-tu la plus grande erreur que toutes ces femmes font?

C’est de se casser la tête à essayer de trouver ce qu’elles pourraient bien FAIRE pour se sortir de cet impasse. Par contre, poser des actions dans tous les sens quand notre ÊTRE se sent bloqué, c’est I-M-P-O-S-S-I-B-L-E!!!

Alors, je t’entends déjà me poser la question: C’est quoi alors LA prochaine action à poser pour me sortir de ce fameux impasse?

C’est d’abord et avant tout DE NOURRIR TON ÊTRE!

Nourrir ton ÊTRE pour t’assurer de combler ses besoins qui lui permettront ensuite de grandir et d’évoluer pour que tu puisses devenir LA FEMME à laquelle tu aspires. Et ce, oui au niveau professionnel, mais également dans TOUTES les sphères de ta vie!

 

Comme tu nourrirais ta fille de 6 ans au sens propre et au sens figuré, en lui donnant accès à de la nourriture pour prendre soin de son corps, à de l’amour pour prendre soin de cœur et de son âme et à des connaissances pour prendre soin de son esprit, tout en l’accompagnant du mieux que tu peux, à travers ses expériences, pour qu’elle développe les compétences nécessaires pour passer de la maternelle, à la première, à la deuxième, à la troisième année et ainsi de suite, jusqu’au secondaire 5 et plus encore… et qu’elle devienne la jeune femme à laquelle elle aspire, d’ici là.

 

En partant du principe que ta vie actuelle est le reflète, ni plus ni moins, de la personne que tu ES en ce moment, c’est en nourrissant ton ÊTRE que tu arriveras à changer, d’abord de l’intérieur et pour ensuite parvenir à poser les actions nécessaires pour changer ta vie à l’extérieur.

LE POUVOIR EST DANS L'ÊTRE

Alors à présent, comment t’y prendre pour nourrir cet ÊTRE qui se « love » au plus profond de toi? Tu dois:

  1. Lui accorder toute l’attention nécessaire pour qu’il se sente reconnu
  2. Identifier et honorer ses besoins
  3. Aligner tes choix et prendre tes décision pour répondre avant tout à ses besoins
  4. L’accompagner avec empathie et bienveillance pendant toute sa croissance

Maintenant, prends un instant pour fermer les yeux et imagine-toi nourrir et voir grandir cet ÊTRE que tu portes en toi. Comment te sens-tu une fois comblée? Légère? Apaisée? En paix?

Ça donne envie d’y être, n’est-ce pas?

Si ta réponse à été un grand OUI viscéral et spontané! Si tu sens que le moment est venu de prendre soin de ton ÊTRE et de le placer au cœur de tes priorité, pour qu’il puisse grandir en toi et t’aider à devenir la femme à laquelle tu aspires, vas-y!

Et si le besoin d’être accompagnée se faisait sentir pour réaliser cette transition tout en douceur, je t’invite à faire un premier pas en ce sens en me contactant pour que l’on puisse en discuter ensemble.

4 commentaires

  1. Sonia Poulin sur 11 mai 2017 à 9 h 35

    j’aime ce que vous dites,mais il faut savoir en premier ce que c’est prendre soin de soi,de s’aimer.J,aimerais avoir plus de détail et comment savoir si on est au bon endroit dans notre travail professionnel?

    • Marie-Ève sur 11 mai 2017 à 16 h 12

      Bonjour Sonia, contactez-moi par courriel à info@memartel.com pour que nous puissions discuter ensemble de vos besoins. Au plaisir! Marie-Ève

  2. Chantal Boivin sur 13 mai 2017 à 21 h 42

    Bonjour, Je suis en pleine transformation et ce que vous dites dans votre blogue ressemble en plusieurs points à ce que je vis présentement.

    Je vous raconte rapidement… J’ai 41 ans, j’ai eu deux enfants qui ont aujourd’hui 22 et 21 ans. Je les ai donc eu jeune et je n’ai pas eu le temps de faire un choix de carrière. Apres 12 ans comme serveuse, je suis retrourné aux études j’ai fais un DEP en dessin de bâtiment et j’ai, par la suite, travailler comme cuisiniste une dizaine d’années. Comme ma personnalité est plutôt humanisme, je n’étais pas heureuse dans ce domaine. J’ai donc fait un autre DEP et je suis maintenant préposé aux bénéficiaires. J’aime ce métier et je me sent utile et respecté. Mais j’ai le goût de plus alors j’ai décidé de faire un Bacc en enseignement professionnel à distance. Je suis rendue à 27 crédits de complétés et mes stages seront cet automne. Mais j’ai comme une panique intérieure, j’ai peur de ne pas être à la hauteur!! Je suis en période de croissance personnelle, si vous avez des trucs, je vais en prendre à la pelleté!!

    Bien à vous, Chantal Boivin

    • Marie-Ève sur 17 mai 2017 à 16 h 01

      Bonjour Chantal,

      Je tiens d’abord à vous féliciter pour vos initiatives et votre détermination concernant votre cheminement professionnel. Il n’est jamais facile de décider de faire un retour aux études tout en conciliant le travail et la famille et vous, vous l’avez fait deux fois plutôt qu’une. Bravo!

      J’aimerais vous rassurer que votre doute de ne pas être à la hauteur est normal, surtout lorsque l’on débute dans un nouveau champs de carrière! On a souvent tendance à sous-évaluer notre potentiel, alors le meilleur conseil que je pourrais vous donner dans ce cas-ci serait avant tout de prendre le temps de faire le travail intérieur nécessaire pour reconnaître la valeur que vous portez en vous. Votre bagage de vie est déjà énorme, j’en suis persuadée. Tout est déjà là pour que vous soyez une bonne enseignante. Une fois ce travail amorcé, lorsque votre stage débutera, vous vous sentirez beaucoup plus solide et outillée, ce qui vous permettra de grandir plus rapidement dans vos nouvelles fonctions.

      Ce que vous ne devez pas oublié également, c’est d’accepter de ne pas être parfaite dès le départ. C’est pour cela que les stages existent justement, pour vous donner l’opportunité de développer vos habiletés et compétences à travers l’action. Ne soyez pas trop sévère envers vous-même, donnez-vous plutôt le temps d’apprendre et de faire des erreurs à l’occasion. C’est humain, après tout! 😉

      Et si malgré tout vos efforts, vous continuer à ressentir ce sentiment d’imposteur et à stagner dans votre progression, je vous conseille d’aller chercher le soutien et l’accompagnement d’une professionnelle, comme une coach par exemple. Plus tôt vous vous tournerez vers les bonnes personnes pour vous aider, plus vite vous avancerez et vous sentirez compétente!

      En terminant, voici un article de blogue, que j’ai écrit il y a quelques semaines, que je vous propose de lire : http://memartel.com/si-pour-une-fois-tu-etais-assez/ Je trouve qu’il est très à propos. Je suis certaine que vous y retrouvez un complément d’information à fort intéressant.

      Sur ce, je vous souhaite le meilleur des succès!

      Marie-Ève 🙂

Laissez un commentaire