Quoi faire lorsqu’on se sent malheureuse dans un emploi depuis des mois et que le doute de rester nous habite et prend de plus en plus d’ampleur, malgré les jours qui passent? Rester ou changer d’emploi?

Évidemment, après avoir décrocher un nouvel emploi, c’est souvent tout nouveau, tout beau! Comme les  premiers temps d’une nouvelle relation amoureuse, où la passion des débuts nous fait diverger notre attention des facettes de la personnalité de l’autre qui nous correspondent moins.  Plus le temps passe, plus les émotions fortes de départ finissent par se rééquilibrer et nous ramener dans la clarté d’une certaine réalité.

 

Donc, si l’on a accepté un emploi au départ en se basant uniquement (ou presque) sur le critère du salaire alléchant et des avantages sociaux attrayants par exemple, il se peut, qu’au bout d’un certain temps, on s’aperçoive que les tâches, que nous avons à exécuter dans notre emploi, sont redondantes et manque de défi.

 

Notre besoin d’épanouissement personnel, si profondément ancré en nous, ne tardera pas à refaire surface en nous signifiant sont importance, encore plus grande que notre besoin de $écurité.

Subtilement, notre intuition nous envoie des messages, pour lesquels il peut arriver que nous fassions la sourde oreille. Soit parce qu’on a du mal à les décoder ou sinon, je dirais plutôt, quand la tête se met de la partie, par peur d’ouvrir la porte à ce que les actions pourraient engendrer par la suite comme conséquences dans les multiples sphères de notre vie…

Notre ego nous fait tergiverser, insidieusement, d’un côté comme de l’autre en trouvant toujours d’excellentes raisons de douter des signaux que l’on reçoit, en tentant de les rationaliser du genre:

  • Ben voyons donc, je n’ai pas de raison de quitter mon emploi, j’ai un bon salaire et les avantages sont supers, je ne pourrai jamais retrouver ça ailleurs!
  • C’est l’emploi auquel je rêve depuis des années, ça n’a aucun sens que je n’aime pas ça! Je ne peux pas quitter… pour faire quoi?

Bien que ce soit le premier réflexe qui nous vienne à l’esprit, lorsque l’on fait un constat comme celui-ci, quitter son emploi sur un coup de tête n’est pas la meilleure solution.

PAR OÙ COMMENCER ALORS?

Pour nous aider à prendre la meilleure décision possible, deux éléments importants sur lesquels baser notre réflexion sont à considérer, soient:

  1. Bien comprendre la situation dans laquelle on se retrouve, c’est-à-dire les difficultés que l’on vit et d’où elles viennent (leurs causes)
  2. Définir les bases d’un projet professionnel qui nous stimule par le sens qu’on lui accorde, en (re)découvrant ce qui nous rend unique, c’est-à-dire qui l’on est devenue comme personne, comme par exemple nos intérêts, nos valeurs, etc. et ce que l’on veut exactement pour notre futur, autant professionnel que personnel

En procédant de la sorte, on s’assurera de ne pas répéter l’expérience en nous retrouvant dans le même genre de situation, encore et encore…

Ensuite, une fois cette réflexion faite, la question à nous demander est: Qu’est-ce qui est le mieux pour moi?

RESTER dans mon emploi actuel, car il me demande d’accomplir bon nombre de tâches que j’aime encore faire. Je prévois également voir avec mon superviseur quelles seraient les tâches qui pourraient être modifiées ou bonifiées dans mon poste, afin de mettre à contribution mon potentiel inexploité. Ou encore, quels projets spéciaux pourrais-je mettre sur pieds qui serviraient l’entreprise pour laquelle je travaille et qui seraient en lien avec mes intérêts et talents.

CHANGER D’EMPLOI en prenant soin au préalable de m’accorder le temps nécessaire pour préciser les différentes possibilités qui s’offrent à moi et explorer également de nouvelles avenues à court terme évidemment, mais aussi à moyen et long terme. Tout ça dans le but de définir le plus clairement possible les étapes à franchir pour réaliser le projet professionnel que je porte en moi et qui me permettra de me rapprocher de la grande vision de la vie à laquelle j’aspire, en donnant un sens à tout ce que je fais.

Ne pas oublier d’ajouter à cela, de réviser constamment, ou du moins, quand le besoin se fait sentir, et ce, sans attendre trop longtemps que les doutes prennent de l’ampleur, nos choix.  En se demandant s’il est mieux pour nous de RESTER OU CHANGER D’EMPLOI, pour nous assurer de demeurer bien alignée avec l’intelligence de notre cœur!

ET TOI, DIS-MOI

  • As-tu déjà quitté un emploi sur un coup de tête?
  • Qu’as-tu appris de cette expérience?
  • Maintenant, qu’en est-il de ton projet professionnel?
  • As-tu pris le temps d’en définir un qui te stimule et qui contribue à ton épanouissement professionnel ET personnel?
  • Est-ce qu’actuellement, l’emploi que tu occupes est le fruit d’un choix alimenté par le désir d’aligner tes actions pour réaliser ce projet professionnel?
  • Serait-il bon pour toi de prendre un moment de réflexion pour éventuellement répondre à la question: Qu’est-ce qui est le mieux pour moi, rester ou changer d’emploi?

Viens partager directement tes réponses dans mon groupe Facebook L’ESPACE CRÉATION. Je suis certaine que tu as beaucoup à commenter sur le sujet!

P.S. Prête à franchir la prochaine étape pour trouver ta place, te réaliser et te sentir épanouie professionnellement et dans toutes les autres sphères de ta vie »»» CLIQUE ICI

Laissez un commentaire