Skip to content

Plutôt du genre à te réjouir ou à fuir les bilans de fin d’année?

On est maintenant rendu à la mi-décembre, alors on peut dire que la saison des bilans de fin d’année est officiellement arrivée!

Es-tu du genre à t’en réjouir ou plutôt à fuir le questionnement?

Ça se peut que ça ne t’enchante pas tant que ça les rétrospectives et je peux comprendre… pas toujours évident de se regarder dans le miroir!

Et puis, ce n’est pas tout le monde qui a envie de faire le point de façon exhaustive sur ce qui s’est passé pendant l’année ou qui en ressent le besoin. À moins que tu sois du genre à faire des mini bilans tout au long de l’année.

Pour ma part, j’aime bien le mixte des deux. Puisque je suis constamment accompagnée, soit en coaching, soit en formation, le questionnement et la transformation fait partie intégrante de ma vie. Alors quelques mini bilans très informels pendant l’année, aux 3 mois environ, ainsi qu’une brève rétrospective en décembre me suffisent pour savoir exactement où j’en suis.

Chose certaine, si tu n’as pas vraiment pris le temps de t’arrêter jusqu’à maintenant, ça peut tout de même être une bonne idée de simplement mettre sur papier quelques ressentis et faits saillants qui te viennent spontanément, histoire de prendre conscience du chemin parcouru des derniers mois.Pour t’aider à le faire et rendre l’activité agréable, je t’ai préparé quelques questions auxquelles tu pourras répondre, sans trop de flafla.

Avant de commencer, assure-toi quand-même de prendre un minimum de temps pour te déposer et te connecter. Et si tu veux pousser l’expérience plus loin, pourquoi ne pas créer une ambiance douce et calme, avec de la musique par exemple.

De cette façon, je suis certaines les réponses te viendront beaucoup facilement, car ce que l’on veut ici c’est de mettre le rationnel de côté et faire parler le cœur.

Alors, voici les questions:

  • En un mot, comment je me sentais en janvier 2017?
  • En un mot, comment je me sens en décembre 2017?
  • Qu’est-ce qui, tout au long de l’année, a contribué à faire évoluer mon ressenti jusqu’à aujourd’hui? Nommer les faits saillants.
  • Quels sont les apprentissages et les leçons que je retiens?

Tu vois, pas obligé d’entrer dans des bilans à ne plus finir, pour avoir un portrait tout de même assez juste de ta situation!

Prendre un pas de recul et faire certains constats pour en tirer des apprentissages et des leçons, c’est tout ce que tu as besoin pour commencer à neuf la nouvelle année.

Tu as aimé l’exercice? Ça t’intéresse d’avoir d’autres repères pour préparer ton année 2018? Reste à l’affût de la prochaine publication que je vais mettre en ligne!

Bon bilan!

Marie-Ève xx 🙂

Laissez un commentaire





Scroll To Top

Copyright 2016-2019 Marie-Ève Martel. Tous droits réservés. |  Politique de confidentialité