Skip to content

Pourquoi il est si important de comprendre l’effet miroir

As-tu déjà entendu cette expression: «La beauté est dans les yeux de celui qui la regarde», d’Oscar Wild.

Je suis certaine que oui!

J’adore tellement cette citation, d’abord, parce que mon père me la répétait souvent et que cela me rappelle sa douce mémoire. Aussi, parce que, dans ma quête des dernières années à vouloir comprendre la nature humaine, j’en suis venue à saisir réellement le sens.

Un sens d’une simplicité désarmante, qui nous rappelle que la réalité, telle que nous la voyons, est une question de perception. Comme chaque personne voit la vie avec ses propres lunettes (ou si tu aimes mieux, son propre cadre de références) il existe autant de possibilités différentes de concevoir « une réalité », qu’il existe des êtres humains sur cette terre!

Partant de cette prémisse, il va de soi que l’inverse pourrait être tout aussi vrai, ce qui donnerait: «La laideur est dans les yeux de celui qui la regarde».

Ici, une quantité interminable de mots pourraient également se substituer pour qualifier comment on voit la vie, que ce soit à travers le filtre de la beauté, la laideur, la générosité, la colère, la joie, l’envie, l’amour, la peur, la sagesse, la compréhension… Alouette!

Fascinant, n’est-ce pas? Surtout si tu es une femme, comme moi qui veut ardemment vivre une vie professionnelle et personnelle satisfaisante, vibrante, épanouissante et dans laquelle tu as besoin d’y retrouver un sens et une cohérence avec la personne que tu es.

Car il y a là, une clé des plus fondamentales pour saisir l’ampleur du pouvoir de création qui appartient à chacune d’entre nous, ainsi que de la responsabilité que nous avons toutes à s’y connecter, pour ensuite être capable de l’utiliser.

Force est d’admettre que ce cher Oscar Wild avait compris ce phénomène, très bien documenté d’ailleurs en psychologie, que l’on peut associer à l’effet miroir.

Carl Gustav Young disait de l’effet miroir que «tout ce que nous voyons chez les autres n’est que le reflet de nous-mêmes». En d’autres mots, cela veut dire que ce que l’on perçoit chez les gens, ainsi que les émotions que l’on ressent face à eux, n’est ni plus ni moins que le reflet de ce que l’on porte à l’intérieur de nous (telles que nos blessures d’âme, nos mémoires du passé et nos croyances limitantes).

Ce qui explique très bien pourquoi nous réagissons d’une certaine manière plutôt que d’une autre (et que des tonnes de sentiments différents surgissent en chaque personne, comme la joie, la colère, la tristesse, l’envie, la jalousie, la culpabilité, l’impuissance…)  face aux actions ou aux opinions des autres.

Un très bel exemple qui peut illustrer ces propos, est lorsque l’on apprécie quelqu’un, que ce soit une amie ou notre amoureux.  La raison pour laquelle c’est comme ça, c’est que ces personnes partagent des valeurs et des qualités que nous avons, que nous sommes en mesure de reconnaître en nous ou auxquelles nous aspirons, mais parfois qu’il nous est difficile d’exprimer, car nous ne voulons pas y croire ou que nous n’osons tout simplement pas les assumer.

C’est la même chose qui se produit, lorsque les paroles ou le comportement d’un patron, d’une collègue, d’une amie, de notre amoureux, d’un de nos parents, de nos enfants ou même d’un client viennent nous chercher, parce qu’ils nous irritent. Ce qui nous fait réagir est aussi un aspect de nous, mais qui nous est insupportable. Nous ne pouvons le tolérer chez l’autre, parce qu’il nous renvoie à une partie de nous-mêmes que nous ne voulons pas voir ou accepter.

C’est le cas notamment lorsque l’on dénigre allègrement et sans retenue le succès d’une collègue auprès d’une bonne amie. Voir réussir une personne là où nous aimerions être, nous ramène à notre insatisfaction de la réalité du moment qui n’est pas encore celle que nous souhaiterions et au jugement de soi face à notre lenteur ou notre incapacité à réussir «comme les autres» ou «aussi bien que les autres».

Enfin, cette même logique de dénie ou de non acceptation peut très bien s’appliquer aussi aux événements et aux situations diverses que l’on vit, que ce soit dans la sphère professionnelle ou personnelle de notre vie. C’est ce qui arrive particulièrement quand nous faisons abstraction de notre propre responsabilité, en mettant la faute sur tout et sur rien et en évitant de voir que ces inconforts nous parlent avant tout de conflits intérieurs non réglés.Maintenant que l’on comprend que ce que l’on perçois des autres, des événements et situations que l’on vit et de l’état de notre vie en général n’est que le reflet des blessures d’âme, des mémoires du passé et des croyances limitantes que l’on porte à l’intérieur de nous, quel message central pouvons-nous dégager de cet effet miroir?

En fait, le message qu’il est SI IMPORTANT de comprendre de l’effet miroir est que TOUT PART DE SOI!

La beauté comme la laideur. La facilité comme les difficultés. La richesse comme la pauvreté. La joie comme la peine. Des relations harmonieuses comme des relations toxiques. Une vie satisfaisante comme une vie plate.

Qu’on veuille y croire ou non, tout, tout, tout, entièrement TOUT, PART DE SOI! Ainsi, de par nos vibrations et nos réactions, nous co-créons littéralement notre réalité!!!

Par conséquent, la seule et unique façon d’exercer un pouvoir positif sur les défis que nous vivons et d’envisager de dénouer les impasses que l’on rencontre sur notre route, afin de vivre enfin la vie à laquelle on aspire, sera d’accepter de changer notre regard!De prime abord, changer de regard pourrait sembler facile, mais il est plutôt là LE DÉFI d’évolution de chacune d’entre nous.

Pour modifier notre façon de regarder le monde, le changement de regard devra se faire en soi d’abord. En acceptant de voir d’un autre œil le film de notre vie, nous arriverons à faire la paix avec nos blessures d’âme, à libérer nos mémoires du passé et changer nos croyances qui nous limitent et qui nous dictent consciemment et inconsciemment nos réactions.

Partir ainsi en expédition à l’intérieur de soi nous amènera par la même occasion à faire des découvertes extraordinaires à propos de soi, à nous connaître d’une toute autre manière, laissant émerger nos couleurs et notre essence dans la forme la plus pure.

Puis ultimement, ce sera d’apprendre à reconnaître toute la beauté de cette essence, non pas dans sa perfection, mais davantage dans entièreté de son unicité, en accueillant ET en acceptant ET en aimant, d’un amour inconditionnel, autant nos zones d’ombre que celles de lumière!

En somme, en changeant de regard, nous pourrons tirer une interprétation différente de ce que nous vivons et ultimement, vibrer et réagir de façon différente, pour attirer à nous les personnes que l’on veut accueillir dans notre vie, pour attirer à nous les événements et situations que l’on veut accueillir dans notre vie et ainsi évoluer vers une vie riche, satisfaisante, vibrante, épanouissante et surtout remplie de sens!

Pour avancer d’un pas en ce sens, je t’invite par commencer à t’observer régulièrement. C’est de cette façon que tu constateras petit à petit l’ampleur et l’impact de l’effet miroir dans ta vie!Maintenant que tu comprends mieux l’effet miroir, tu es consciente que le changement de regard est nécessaire, pour évoluer vers la prochaine étape d’une vie épanouissante, vibrante et remplie de sens, mais tu te demandes par où commencer?

Il me reste encore quelques places privilégiées pour un accompagnement personnalisé au courant des prochaines semaines. Je t’invite à me contacter dès maintenant pour que l’on en discute ensemble via un Appel Connexion »»» CLIQUE ICI

Au plaisir de se parler!

6 commentaires

  1. Karine Néron sur 27 mars 2018 à 19 h 15

    Bonjour Marie-Ève,

    J’ai lu ton blogue, et je vais beaucoup réfléchir à ce que tu as écrit dans le paragraphe ci-dessous.

    « Ce qui nous fait réagir est aussi un aspect de nous, mais qui nous est insupportable. Nous ne pouvons le tolérer chez l’autre, parce qu’il nous renvoie à une partie de nous-mêmes que nous ne voulons pas voir ou accepter. »

    Merci !

    Karine

    • Marie-Ève sur 2 mai 2018 à 15 h 11

      Bienvenue Karine! 🙂

  2. Roxanne sur 24 juillet 2018 à 7 h 12

    Porte à réfléchir et relire
    Merci excellent

    • Marie-Ève sur 2 août 2018 à 22 h 46

      Bienvenue Roxanne!

  3. AMIRAT Frantz sur 5 septembre 2019 à 8 h 45

    j’ ai lu et relu votre texte, que je trouve trés intéréssant et dans lequel je me retouve, UN GRAND MERCI

    • Marie-Ève sur 8 novembre 2019 à 15 h 02

      Heureuse que ça vous parle, bienvenue! 🙂

Laissez un commentaire





Scroll To Top

Copyright 2016-2019 Marie-Ève Martel. Tous droits réservés. |  Politique de confidentialité